Jamie Spears, le pre de Britney, souhaite ne plus assurer sa tutelle pour le moment

Jamie Spears, le pre de Britney, souhaite ne plus assurer sa tutelle pour le moment

Britney Spears va-t-elle enfin être libre ? Pas encore.

D'après des documents obtenus par E! News, Jamie Spears, le père de 67 ans de la chanteuse, a demandé à un juge de ne plus assurer la tutelle de sa fille de 37 ans à cause de "raisons personnelles de santé". Ni Britney ni Jamie n'ont commenté la nouvelle.

Cette information intervient alors que le père et la fille font tous deux face à des problèmes de santé, et que Kevin Federline, l'ex-mari de la star, a obtenu une injonction restrictive à l'encontre de Jamie, qui lui interdit tout contact avec les enfants de l'ancien couple, l'ancien danseur l'accusant d'avoir été violent avec Sean Preston, leur fils de 12 ans.

Une source proche a déclaré à E! News que l'incident a beaucoup inquiété Britney qui est "très en colère après Jamie".

Une autre source nous avait déjà expliqué que la chanteuse était celle qui avait alerté son ex à propos de l'incident entre Sean et son père, et qu'elle était "extrêmement inquiète et parano à l'idée de perdre la garde de ses enfants, estimant que Jamie avait mis tout ça en péril". Depuis l'année dernière, Britney ne garde ses deux garçons que 30 % du temps.

Jamie souhaite qu'un juge approuve la nomination de Jodi Montgomery, qui s'occupe déjà des soins de Britney, en tant que curateur temporaire au moins jusqu'au 20 janvier. Jodi n'a fait aucun commentaire.

Les fonctions d'un tuteur comprennent le droit de restreindre ou de limiter les visiteurs de Britney, d'engager du personnel soignant et de sécurité pour la star, le droit de demander une ordonnance de protection civile en cas de harcèlement et le droit de communiquer avec le personnel médical concernant les traitements de la chanteuse.

Jamies gère la tutelle de Britney depuis plus de dix ans. Il a pratiquement tout contrôle sur ses finances et sa santé, depuis qu'un tribunal lui a donné ce droit, suite au pétage de plomb très médiatique de sa fille en 2007.

Depuis un an, le mouvement #FreeBritney a pris de l'ampleur, surtout après que la star s'est fait soigner dans un hôpital psychiatrique au printemps, après avoir craint le pire pour son père malade.

En mai, un juge a ordonné une évaluation de la situation de Britney par un expert.