Taylor Swift fait la couverture de Vogue : 7 rvlations de son interview cur ouvert

Taylor Swift fait la couverture de Vogue : 7 rvlations de son interview cur ouvert

Préparez-vous, fans de Taylor Swift !

La chanteuse de 29 ans fait la couverture du nouveau VogueEh oui, le magazine de mode a révélé sa couverture pour le numéro de septembre jeudi. 

Dans son interview, Swift parle à cœur ouvert de plusieurs sujets très personnels. De ses querelles avec Scooter Braun à sa réconciliation avec Katy Perry, en passant par le cancer de sa mère et son affaire d'agression sexuelle, la chanteuse 10 fois primée aux Grammys aborde tous les sujets. Elle parle aussi de son nouvel album, Lover.

Pour découvrir sept des plus grandes révélations de son interview, lisez ci-dessous :

1. Sur sa conversation importante avec Todrick Hall : dans sa nouvelle chanson "You Need to Calm Down", Swift montre fièrement son soutien à la communauté LGBTQ. Cependant, elle a réalisé que certains fans ne connaissaient pas sa position sur les sujets LGBTQ avant qu'elle n'ait une conversation avec Todrick Hall. Pendant une balade, la star de YouTube a posé cette question à la chanteuse : "Que ferais-tu si ton fils était gay ?"

"Le fait qu'il ait à me demander... m'a surprise et m'a permis de réaliser que je n'avais pas été très claire sur ma position ni assez explicite", a-t-elle dit au magazine. "Si mon fils était gay, il serait gay. Je ne comprends pas la question." 

Elle a ensuite ajouté : "S'il pensait ça, je n'ose pas imaginer ce que mes fans de la communauté LGBTQ pouvaient penser. C'était assez bouleversant de réaliser que je n'avais pas été claire publiquement là-dessus." 

Cependant, on dirait que les fans savent comment elle se positionne désormais. Swift a montré son soutien à l'Equality Act, qui vise à lutter, entre autres, contre toute discrimination envers la communauté LGBTQ, et a même écrit une lettre au sénateur Lamar Alexander pour lui demander d'en faire autant. 

2. Sur l'achat de son catalogue musical : cet été, la société de Scooter Braun, Ithaca Holdings LLC, a acheté l'ancienne maison de disques de Swift, Big Machine Label Group. Dans un post Tumblr, Swift a affirmé qu'elle était "triste et dégoûtée" de la vente de son catalogue musical. Elle a aussi accusé Braun de "harcèlement incessant et manipulateur". 

Quand on lui a demandé si elle avait essayé d'obtenir ses masters de Big Machine, le corps de Swift s'est avachi d'une "lourdeur palpable". 

"C'était soit investir dans mon passé ou bien dans mon avenir et celui des autres artistes", a-t-elle dit, en parlant de son contrat avec Universal. "Et j'ai choisi l'avenir." 

3. Sur son affaire d'agression sexuelle : en 2017, Swift a accusé David Mueller de l'avoir pelotée sous sa jupe à une séance photo quelques années auparavant. Le DJ de radio a nié les allégations et a attaqué Swift pour 3 millions de dollars. Elle a fait une contre-attaque pour 1 $ et a gagné son affaire.

Quant à ce dollar, Swift dit qu'elle a été payée avec une pièce de Sacagawea (représentant la femme shoshone Sacagawea), que son avocat a gardée. 

"Il me trollait, insinuant que j'étais arrogante et bornée dans mon féminisme plein de colère et revanchard", a-t-elle dit à Vogue. "C'est ce que j'ai déduit du fait qu'il me donne une pièce de Sacagawea. Ou peut-être qu'il essayait de rendre hommage à une femme amérindienne puissante. Je n'ai pas demandé." 

4. Sur les suites des histoires avec Kim Kardashian : ce n'est pas un secret, Swift a un long passé avec Kim Kardashian et Kanye West. Souvenez-vous de l'incident aux MTV VMA. Dans sa nouvelle interview avec Vogue, Swift parle des hashtags #TaylorSwiftIsASnake ("Taylor Swift est un serpent" en français) et #TaylorSwiftIsCanceled ("Taylor Swift est annulée" en français), qui sont devenus viraux quand Kardashian a publié la vidéo des deux artistes parlant des paroles de "Famous" de West. 

"Une humiliation massive publique, avec des millions de gens disant que vous êtes annulée, c'est une expérience très isolante", a-t-elle dit. "Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de gens qui puissent comprendre ce que c'est, d'avoir des millions de gens qui vous détestent ouvertement et publiquement." 

Elle a ajouté : "Quand on dit que quelqu'un est annulé, ce n'est pas une émission de télé. C'est un être humain. Vous envoyez d'énormes quantités de messages pour que cette personne se taise ou disparaisse, et ça peut aussi être perçu comme : « Suicide-toi. »"

Après, Swift a su qu'elle devait "restructurer" sa vie. Elle semble être dans un bon état d'esprit aujourd'hui, mais elle a admis qu'elle avait mis du temps. 

"Quand on vit une perte, ou une humiliation ou une honte, c'est un processus de deuil avec tellement de micro-émotions en un jour", a-t-elle dit à Vogue. "Si je n'ai pas fait d'interview pour Reputation, c'est parce que je ne savais pas ce que je ressentais d'une heure à l'autre." 

Mais beaucoup ont critiqué Swift d'avoir été silencieuse pendant l'élection présidentielle. 

"Malheureusement, pour les élections 2016, il y avait un adversaire politique qui faisait de l'idée du soutien de célébrité une arme. Il se baladait en disant : « Je suis un homme du peuple. Je suis pour vous. Je me préoccupe de vous. » Je savais que je n'aiderais pas", a-t-elle dit. "Et l'été avant les élections, tout le monde disait : « Elle est calculatrice. Elle est manipulatrice. Elle n'est pas ce qu'elle paraît être. C'est un serpent et une menteuse. » Ce sont les mêmes insultes que les gens ont faites à Hillary [Clinton]. Serais-je un soutien ou un poids ? « Regardez, les serpents se retrouvent. Regardez, deux femmes qui mentent. Deux femmes horribles. » Des millions de gens me disaient de disparaître. Alors j'ai disparu. Dans plusieurs sens." 

5. Sur le cancer de sa mère : en début d'année, Swift a révélé que le cancer de sa mère était revenu. Elle n'est pas entrée dans les détails pendant son interview avec Vogue, mais Swift a fait un bref commentaire sur sa lutte contre le cancer.

"Il y a eu une rechute", a-t-elle dit. "C'est une épreuve que ma famille traverse." 

6. Sur pourquoi Lover pourrait être son album préféré : "Par bien des façons, cet album me semble être un nouveau départ", a-t-elle dit. "Cet album est vraiment une lettre d'amour à l'amour, dans toute sa gloire enrageante, passionnée, excitante, enchanteresse, horrifiante, tragique et merveilleuse." 

D'ailleurs, Swift a même donné un aperçu de quelques chansons de l'album, y compris les morceaux "The Man" et "Lover". "Mon cœur a été emprunté et le tien est bleu", chante-t-elle dans ce dernier. "Tout est bien qui finit bien de finir avec toi." 

7. Sur sa réconciliation avec Katy Perry : après des années de querelles, Perry et Swift ont enterré la hache de guerre. Perry a même fait une apparition dans le clip de Swift de "You Need to Calm Down". 

"On a décidé que la métaphore de ce qui se passe dans les médias, c'est qu'ils choisissent deux personnes, et c'est comme s'ils versaient de l'essence par terre", a dit Swift à Vogue. "Il suffit d'un mauvais geste, un mauvais mot, un malentendu, et c'est comme si une allumette était lâchée. C'est ce qui s'est passé avec nous. C'était : « Qui est meilleure ? Katy ou Taylor ? Katy ou Taylor ? Katy ou Taylor ? » La tension est si énorme qu'il devient impossible de ne pas penser que l'autre personne a quelque chose contre vous."

Pour lire l'interview intégrale, allez sur Vogue.com ou procurez-vous le nouveau numéro dès le 20 août.