Alicia Keys avait besoin d'entendre un hymne au girl power, alors elle en a cr plusieurs

Alicia Keys avait besoin d'entendre un hymne au girl power, alors elle en a cr plusieurs

Parfois, la reine de la confiance en soi qu'est Alicia Keys a aussi besoin d'un petit remontant pour mettre le feu.

Et dans ces cas-là, rien de tel que de chercher la solution en soi. "Une majorité de ces chansons, « A Woman's Worth », « Superwoman » et « Girl on Fire », ont été écrites quand je ne me sentais pas à la hauteur", a révélé la chanteuse aux 15 Grammys dans le numéro de septembre spécial Icônes d'Harper's Bazaar. "C'était à chaque fois des chansons que j'avais besoin d'entendre parce que je traversais une période difficile, ou que j'étais déprimée, et je devais me souvenir de qui je suis et de ce que je mérite." (Et on lui en est reconnaissant à jamais.)

Peu importe ce qu'elle ressent avant d'enregistrer une nouvelle chanson, une fois qu'elle est dans la boîte, Alicia est aux anges.

"À chaque fois que je crée quelque chose, j'ai l'impression que c'est la meilleure chose que j'aie faite", a -t-elle confessé. "J'ai peut-être des doutes pendant le processus créatif, mais une fois que c'est terminé, je suis très confiante. Je m'émerveille encore comme une enfant."

Attendez-vous à des titres très inspirants dans son nouvel album.

"Il reflète ce que je suis aujourd'hui", a laissé entendre la star de 38 ans. "J'accepte qui je suis en tant qu'être humain complet, les défauts, les parties que j'avais l'habitude de mettre de côté parce que je n'étais pas prête à accepter la colère, la peur, la folie."

Ses enfants, Egypt, 8 ans, et Genesis, 4 ans, l'ont aidée dans cette quête.

"Être maman m'a aidée à y voir plus clair", a expliqué la femme de Swizz Beatz. "Avant, je ne savais pas aussi bien comment je voulais m'occuper et j'étais plus influencée par les autres. Après avoir eu mes enfants, j'ai eu l'impression d'avoir trouvé mon étoile polaire. J'ai gaspillé moins d'énergie ; j'ai travaillé de façon plus efficace."