Le prince Harry et Meghan Markle ne suivent plus personne sur Instagram

Le prince Harry et Meghan Markle ne suivent plus personne sur Instagram

Le prince Harry et Meghan Markle ont fait le ménage.

Le duc et la duchesse de Sussex ont arrêté de suivre tout le monde sur Instagram. Mais avant que les critiques ne déferlent, il y a une explication. Connus pour mettre en avant des œuvres de charité qui leur sont chères sur leurs réseaux sociaux, les parents d'Archie Harrison ont demandé à leurs admirateurs de nommer 15 comptes qui méritaient l'honneur d'être suivis par le couple royal ce mois-ci.

"Pour le mois d'août, nous nous tournons vers vous", a écrit le couple. "Nous voulons savoir quelle est la force du changement qui VOUS inspire… Chaque mois, nous changerons les comptes que nous suivons pour mettre en lumière des causes, des personnes et des organisations qui font des choses incroyables pour aider leurs communautés et le monde en général."

"Dans les jours qui suivent, ajoutez vos suggestions dans la section commentaires : quelqu'un que vous admirez, une organisation qui fait un travail incroyable et que nous devrions tous suivre, un compte qui vous pousse à vous améliorer (ou, tout simplement, qui vous fait du bien) ou un nom qui respire l'optimisme et inspire des lendemains meilleurs", explique le message. "Nous choisirons 15 comptes et nous les suivrons lundi prochain en mettant en lumière les forces du changement dans nos vies à tous."

Ce message s'accorde parfaitement avec le thème du numéro de septembre du Vogue britannique intitulé "Les forces du changement", pour lequel Meghan était la rédactrice en chef invitée.

Dans ce rôle historique, la tête couronnée militante s'est éloignée des sujets portants sur la mode pour mettre en lumière 15 "femmes extraordinaires qui changent le monde".

Elle a poliment refusé l'occasion d'apparaître à la une elle-même, estimant que ce serait "prétentieux" de le faire pour ce projet spécifique", a expliqué le rédacteur en chef du magazine, Edward Enninful. Meghan a préféré se concentrer sur "les femmes qu'elle admire" et qui comprennent Yara ShahidiGemma ChanSelma Hayek, la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et la jeune lycéenne Greta Thunberg, qui lutte contre le changement climatique, entre autres.

Qui est votre force du changement ?

"À travers ce prisme, j'espère que vous ressentirez la force de ce collectif grâce à la diversité de cette sélection de femmes choisies pour la couverture ainsi que l'équipe qui m'a aidée à les mettre en lumière", a déclaré l'ex-actrice de Suits : avocats sur mesure dans un communiqué de presse. "J'espère que les lecteurs seront aussi inspirés que moi par les « Forces du changement » qu'ils trouveront dans ces pages."

Dans les pages intérieures, les lecteurs ont également eu droit à une conversation à cœur ouvert entre Meghan et Michelle Obama et une interview entre son mari et le Dr Jane Goodall, la primatologue réputée dans le monde entier

Malheureusement, les internautes n'ont pas pu s'empêcher de la critiquer. Certains lui en ont voulu de ne pas avoir interviewé la reine Elizabeth II et d'autres se sont demandés pourquoi elle avait esquivé une rencontre avec le président américain Donald Trump, prenant son congé maternité pour prétexte, alors qu'elle passait ce temps-là à travailler sur le magazine.

Tous ses faits et gestes sont sujets à critique. Le mois dernier, le duc et la duchesse ont reçu les foudres du public quand ils ont fêté un bon anniversaire à leur neveu, le prince George, sur Instagram. Quel était le problème ? Ils ne se sont pas adressés au futur roi d'Angleterre par son nom ou son titre officiel.

Ah là là !