R. Kelly arrt pour crimes sexuels : tout ce que l'on sait

R. Kelly arrt pour crimes sexuels : tout ce que l'on sait

R. Kelly a été inculpé jeudi soir à Chicago de 13 chefs d'accusation.

Une source policière confirme à E! News que le chanteur de R&B de 52 ans a été arrêté par la police de New York et les agents de la sécurité nationale américaine.

"[R. Kelly] a été inculpé de cinq chefs d'accusation par la cour fédérale de Brooklyn et de 13 chefs d'accusation dans le District Nord de l'Illinois", rapporte notre source. "Il sera assigné à comparaître aujourd'hui à la cour fédérale de Chicago."

On apprend également que l'interprète de "I Believe I can Fly" "a été arrêté après être sorti fumer devant sa résidence avec son chien".

Une source du ministère américain de la sécurité intérieure donne les informations suivantes à E! News : "[R. Kelly] devrait comparaître devant un juge ce matin à Chicago, c'est à ce moment-là que toutes les charges qui pèsent contre lui, y compris celles provenant de New York, seront présentées."

Si l'on se réfère au site du Bureau fédéral des prisons, le chanteur est détenu au Centre correctionnel métropolitain de Chicago.

"R. Kelly a été arrêté à Chicago ce soir pour 13 chefs d'accusation déposés dans le District Nord de l'Illinois", a déclaré le bureau du procureur dans un communiqué publié jeudi (via ABC News). "L'inculpation comprend notamment des accusations de pédopornographie et d'entrave à la justice."

La star, qui est accusée de nombreux abus sexuels depuis des années, les a toujours niés en bloc.

"Nous tiendrons une conférence de presse lundi matin à Chicago pour discuter des charges les plus récentes à l'encontre de R. Kelly", a tweeté l'avocat Michael Avenatti dans la nuit. "Le courage et les contributions de ma cliente ont permis de mettre un terme définitif à près de trois décennies d'abus sexuels. Cela mérite notre respect."

Steve Greenberg, l'avocat de R. Kelly, a publié une déclaration ce vendredi via Twitter, en expliquant que la star déchue et ses avocats "attendent sa présentation à la cour avec impatience".

"Comme cela a été rapporté, Robert Kelly a été arrêté par des agents fédéraux hier soir, alors qu'il promenait son chien. Ces derniers ont été courtois et professionnels, ainsi que M. Kelly", peut-on lire. "Les chefs d'accusation viennent d'événements qui se seraient produits dans le District Nord de l'Illinois et le District Est de New York. Le comportement dont on l'accuse semble être le même que celui dont on l'accuse dans l'État dans lequel M. Kelly vit actuellement et son ancien État et pour lequel il a été acquitté. La plupart des faits qui lui sont reprochés, si ce n'est la totalité, datent d'il y a plusieurs décennies."

"M. Kelly était au courant de ces enquêtes et les chefs d'accusation n'étaient pas une surprise", peut-on encore lire. "Il avait déjà rassemblé une formidable équipe d'avocats fédéraux. Ses avocats et lui ont hâte qu'il soit présenté à la cour, pour que la vérité éclate et qu'il soit innocenté de toutes ces agressions sans précédent de gens qui font ça par intérêt personnel. Plus important encore, il a hâte de pouvoir continuer à faire de la musique fantastique et de se produire pour tous les fans qui croient en lui."

"Une audience de mise en liberté sous caution se tiendra en début de semaine prochaine, à l'issue de laquelle M. Kelly espère être libéré", a noté Me Greenberg. "Nous ne ferons aucun autre commentaire d'ici là."

En février, R. Kelly avait été inculpé de 10 chefs d'accusation pour crime sexuels aggravés dans le comté de Cook dans l'Illinois, et son avocat avait plaidé non coupable en son nom. Fin mai, le chanteur avait été inculpé de 11 chefs d'accusation pour abus sexuels, pour lesquels il avait encore plaidé non coupable.

Les journalistes de NBC New York ont été les premiers à évoquer sa nouvelle arrestation.