Le prince William n'aurait aucun problme si ses enfants taient gays

Le prince William n'aurait aucun problme si ses enfants taient gays

Le prince William a déclaré que ça ne le dérangerait absolument pas si ses enfants faisaient leur coming-out et lui déclaraient qu'ils étaient gays.

Ce sujet a été abordé mercredi alors qu'il se trouvait au Albert Kennedy Trust, une organisation londonienne qui soutient les jeunes membres de la communauté LGBTQ sans domicile fixe ou vivant dans des conditions précaires. Le duc de Cambridge discutait avec un groupe de jeunes personnes à qui l'organisation vient en aide. Quand un garçon lui a demandé quelle serait sa réaction si ses fils, le prince George et le prince Louis, lui annonçaient plus tard qu'ils étaient gays, ou si sa fille, la princesse Charlotte, lui annonçait qu'elle était lesbienne.

"Je crois qu'on n'y pense pas vraiment avant d'être parent", a-t-il déclaré, "et je pense, évidemment, que ça ne me dérangerait pas."

Mais il a admis qu'il s'inquiéterait de la façon dont ses enfants seraient traités, surtout parce qu'ils vivent sous le regard du public.

"La seule chose qui m'inquiéterait, ce serait comment — compte tenu du rôle que mes enfants remplissent — ce serait interprété et vu", a-t-il expliqué.

Il a aussi parlé des "pressions" auxquelles ses enfants devraient faire face.

"C'est quelque chose qui m'inquiète, pas tellement le fait qu'ils soient gays, je m'inquiète plus des pressions auxquelles ils devront faire face car leur vie deviendra beaucoup plus difficile à vivre", a-t-il ajouté.

Cependant, selon The Telegraph, William a déclaré qu'il avait beaucoup parlé à son épouse, Kate Middleton, pour préparer leurs enfants à remplir leurs tâches royales.

"Je soutiens entièrement, vous savez, les décisions qu'ils prennent, mais cela m'inquiète, en tant que parent, en pensant aux barrières, aux mots haineux, à la persécution… c'est la partie qui m'inquiète un peu", a-t-il ajouté.

Il a aussi déclaré qu'il était "de notre devoir à tous d'essayer de changer les choses" et "d'en faire une chose du passé".

Ce n'est pas la première fois que William apporte son soutien à la communauté LGBTQ. En 2016, le futur roi d'Angleterre est apparu à la une du magazine Attitude et s'est exprimé contre le cyberharcèlement.

"Personne ne devrait être attaqué à cause de sa sexualité ou toute autre raison, et personne ne devrait avoir à vivre le genre de haine que ces jeunes gens ont enduré toute leur vie", a-t-il déclaré au magazine. "Les jeunes gays, lesbiennes et transgenres que j'ai rencontrés grâce à Attitude sont vraiment très courageux de s'exprimer à haute voix. Et j'espère qu'ils donneront un peu d'espoir à ceux qui subissent des harcèlements en ce moment. Leur force et leur optimisme devraient tous nous encourager à lutter contre le harcèlement partout où on le voit. Ce que je dirais aux jeunes qui lisent cela et qui sont harcelés à cause de leur sexualité, c'est : ne l'acceptez pas, parlez à un adulte en qui vous avez confiance, un ami, un professeur, Childline, Diana Award ou tout autre service pour qu'on puisse vous aider. Vous devriez être fiers de qui vous êtes. Il n'y a aucune honte à avoir."